FÊLURE – Michel Diaz (novembre 2016)

felure-couverture

FÊLURE – Editions Musimot (novembre 2016)

Ces proses poétiques, rédigées sous forme de journal, sont aussi un récit.Celui d’un narrateur qui descend une à une les marches de l’hiver pour entrer dans ce qui sera son ultime silence.
Confronté à ce qu’il appelle sa « douleur d’être », il explore ses zones d’ombre, interroge ses points de fracture et consulte ses souvenirs, mais demeure pourtant attentif aux premières neiges, aux lueurs du jour qui se lève et au mystère de la nuit qui tombe.
Vivre est une expérience qui nous convoque à jouer notre rôle sur la scène du monde, une scène d’avance brûlée par le soleil noir de la tragédie. Car toujours, à la fin, retombe le rideau.
Pourtant, écrit le narrateur, « Même dans le silence, le rythme continue à battre. Celui de l’univers et celui, sourd, du temps. » Et, plus loin : « Pour se sentir vivant, il faudrait convoquer ce miracle : être là, sans paroles, pas trop avant de soi et pas trop arrière non plus, mais juste en équilibre sur la ligne de crête du souffle, accordé au balancement des secondes, au rythme de leur pouls. Libre de toute attente et de toute désespérance. »
Mais cela est encore une autre manière de considérer ce que Cesare Pavese appelait justement « le métier de vivre ».

Bon de souscription : 11,70€ : Cliquez ici 

Une réflexion au sujet de « FÊLURE – Michel Diaz (novembre 2016) »

  1. Michel Diaz Auteur de l’article

    Bonjour Michel,
    J’ai rattrapé un peu mes retards de lecture et je trouve que c’est un très beau recueil, très intime, très chaud, on s’y balade au gré de ces journées d’hiver avec un plaisir renouvelé, je suis vraiment content pour toi que tu aies écrit un si beau recueil…

    Je suis désolé, mais je ne suis pas vraiment en état physique d’écrire une chronique. Mais je te le répète, c’est un très beau texte : appuie-toi dessus, il y a vraiment de quoi faire, et une très jolie musique !! Je te souhaite le plus de succès possible.

    Fonce tout droit avec ton recueil, il est très beau !

    Amitiés,

    Bernard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *